Dossier: La sophrologie dans le cyclisme

7 juillet 2014

par soadmin

Cyclism’Actu, en collaboration avec Laurent Favarel, sophrologue dans le monde du sport, vous propose un dossier sur la sophrologie, définie comme une « technique de développement personnel s’intéressant à l’étude de la conscience individuelle ». Bien sûr, le dossier que nous vous proposons concerne la pratique de la sophrologie dans le monde du cyclisme. Chaque soir, à 17h30, et ce de jeudi à dimanche, retrouvez sur notre site une brève sur ce sujet.

 Article 1/4: La respiration, la compétition

40547_pic462631s

La sophrologie a été créée en 1960, à Madrid, par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre Colombien, pour aider à soulager les souffrances des malades. Elle s’est naturellement développée dans les milieux cliniques et thérapeutiques. Quelques années plus tard, l’utilisation de la sophrologie dans les milieux du sport de haut niveau, par Raymond Abrezol, permet d’élargir ses applications au domaine social et pédagogique.

Acquérir la « maîtrise de soi » dans une compétition passe par le corps et l’esprit. La représentation que l’on a de notre corps, de notre « schéma corporel », est primordiale. En ce sens, la méthode privilégie le travail sur la mémoire, les perceptions visuelles, les sensations, la motricité, l’équilibre et l’imagination.

Pour aller plus loin: http://www.cyclismactu.net/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-1-4-sophrologie-cyclisme-40547.html

Article 2/4: Avant la compétition

40642_pic462494s

La sophrologie intervient généralement dans les mois qui précèdent un objectif sportif. Ce travail n’est pas centré sur l’épreuve en elle-même, mais sur la personne. La priorité est bien entendu une bonne préparation athlétique et une excellente diététique. Nous connaissons l’importance du rapport poids/puissance dans le cyclisme. Même avec une détermination sans faille, cinq kilos de trop, selon le type de terrain, peuvent mettre en difficulté le plus doué des coureurs.

Pour lire l’article: http://www.cyclismactu.net/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-2-4-40642.html

Article 3/4: Pendant la compétition

40643_pic462716sLe travail de préparation prend tout son sens une fois que la course a débuté. La sophrologie définit un état idéal de performance, ce sont des tendances. Nous allons s’attacher à les détailler en mettant en évidence ce que nous pouvons voir ou ressentir. De là, par extension, nous verrons les notions d’anticipations et de réactions basées sur l’expérience et le bilan des informations récoltées par l’athlète. Nous terminerons par les avantages quant à l’utilisation d’un « geste signal ».

Pour lire la suite: http://www.cyclismactu.net/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-3-4-40643.html

Article 4/4: Après la compétition

40644_40580_pic452298sLa sophrologie utilise la respiration, les contractions musculaires et la faculté qu’a notre conscience à se projeter dans les trois dimensions que sont le passé, le présent et le futur. La méthode utilise les relaxations dynamiques (Yoga), la contemplation (bouddhisme), la méditation (Zen japonais) et des techniques occidentales (hypnose, Schultz, Jacobson, cohérence cardiaque). Un sophrologue propose des techniques qui s’adaptent à la réalité de l’athlète, de façon à ce qu’il régule ses émotions. Le plus important est d’avoir la tête à ce que l’on fait, pour ça la méthode nous sensibilise à notre qualité de présence.

Pour lire l’article: http://www.cyclismactu.net/news-dossier-la-sophrologie-dans-le-cyclisme-4-4-40644.html

 

Articles connexes