20 juin 2023

par soadmin

 Acouphènes et stress, quel lien ?

 Acouphènes et stress, quel lien ?

Si vous êtes ici, c’est que vous entendez probablement des bourdonnements, tintements, chuintements, cigales… C’est ce que l’on appelle un acouphène. Selon l’enquête JNA – Ipsos -2014, 1 Français sur 4 souffre d’acouphènes.

Mais, savez-vous que le stress joue un rôle important dans l’apparition et/ou l’aggravation des acouphènes ?

Dans cet article, nous explorerons acouphènes et stress, quel lien et comment gérer le stress peut contribuer à soulager ces symptômes désagréables voire invalidants.

Les acouphènes : qu’est-ce que c’est?

L’Association francophone des équipes pluridisciplinaires en acouphénologie (AFREPA) définit l’acouphène comme  » une sensation auditive sans stimulation sonore extérieure ni signification, mais identifiable par ses caractères sensoriels : localisation, intensité, fréquence et timbre. »

Il traduit un dysfonctionnement du système auditif et/ou d’autres structures pouvant interférer avec lui. Sous l’effet de processus cognitifs ou émotionnels, l’acouphène peut être vécu comme une expérience désagréable pouvant impacter la qualité de vie. La prise en charge peut faire appel à des compétences pluridisciplinaires.

Si vous souhaitez aller plus loin, je vous invite à lire cet autre article.

Dans notre monde actuel,  les enfants et les adolescents peuvent également être touchés par ce symptôme auditif.   Et le stress, considéré comme le mal du 21e siècle, peut être un facteur aggravant. Mais, qu’est-ce que le stress ?

Et le stress alors, c’est quoi ?

L’Agence Européenne de Santé Sécurité au Travail définit le stress comme un « déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ».

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de bon ou de mauvais stress.

Nous parlons de stress aigu quand il est de courte durée, dans une situation imprévue, une menace ou une situation d’incertitude.

En revanche, le stress chronique est une réponse prolongée à une situation stressante. Notre organisme s’épuise et diverses pathologies apparaissent. En effet, plus le stress s’installe, plus il produit du cortisol et entraine des effets néfastes sur l’organisme.

Quelles sont les conséquences du stress sur l’organisme ?

Face aux stimuli notre organisme réagit afin de nous protéger. La représentation de ces stimuli atteignent différentes zones de notre cerveau qui libère des neurotransmetteurs et des hormones pour nous permettre de répondre à la situation de stress.

Mais, lorsque l’exposition au stress est prolongée et répétée notre organisme s’épuise avec des conséquences sur son bon fonctionnement :

🧠 Système nerveux sympathique : Notre système nerveux sympathique prépare l’organisme, en cas de stress ou d’urgence, à fuir ou combattre. Il déclenche la libération d’adrénaline et de cortisol. Ces hormones de stress augmentent la fréquence cardiaque, la pression artérielle et la vigilance. Une exposition prolongée au stress épuise le système nerveux et entraîne des troubles du sommeil, de la concentration et de l’humeur.

💙Appareil cardiovasculaire : Le stress chronique contribue au développement de maladies cardiovasculaires. L’augmentation de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle associée au stress exerce une pression excessive sur le cœur et les vaisseaux sanguins. Il peut provoquer une rétractation des vaisseaux sanguins situés dans la région de l’oreille (vasoconstriction). Cette réaction peut être à l’origine de l’apparition de sons gênants dans le conduit auditif.

💪Système musculo-squelettique : Le stress occasionne des tensions au niveau du cou, des épaules, de la mâchoire, du dos et d’autres parties du corps que nous avons tendance à contracter inconsciemment. La tension de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM) peut affecter les muscles de l’oreille moyenne et influencer la perception des sons. Une tension excessive dans ces muscles peut aggraver les symptômes d’acouphènes et causer des douleurs ou des sensations d’oreille bouchée.

🧏‍♂️Cortex auditif : Selon les dernières recherches en la matière, les acouphènes pourraient être des bruits parasites créés par les cellules ciliées (des cellules sensorielles qui transforment la stimulation sonore en message nerveux électrique). Chez une personne en état de stress, ce mauvais codage serait mal filtré par le cortex auditif, et provoquer l’apparition des sifflements et bourdonnements d’oreilles (2).

Acouphène et stress, quel lien ?

Des études ont démontré qu’il existe une corrélation entre le stress et les acouphènes.

Dans une étude de S. Herbert, 53,6% des personnes atteintes d’acouphènes ont signalé que leur acouphène était apparu pendant une période de stress dans leur vie. Et 52,8% ont signalé que leur acouphène augmente pendant les périodes de stress. Une autre étude a révélé une corrélation directe entre la gravité du stress et de la durée, ainsi que la gravité de l’acouphène. (1) En effet, le stress aggrave les symptômes d’acouphènes existants et en déclenche même de nouveaux.

Les personnes souffrant d’acouphènes rapportent souvent une augmentation de l’intensité des bruits perçus lorsqu’elles sont soumises à des situations stressantes. Le stress peut déclencher ou aggraver les acouphènes et les acouphènes peuvent générer beaucoup de stress. C’est un peu comme le paradoxe de la poule et l’oeuf :  qu’est-ce qui est apparu en premier : l’œuf ou la poule ?

Chez certaines personnes, l’acouphène est très invalidant. Il est constamment perceptible avec un retentissement sur le sommeil et les activités quotidiennes.

Cercle vicieux entre le stress et l'acouphène

La bonne nouvelle est que l’on peut agir sur le stress et sur l’acouphène subjectif.

En prenant en charge le symptôme avec un traitement adapté et un accompagnement spécifique, vous pouvez retrouver une meilleure qualité de vie.

Que faire pour prévenir le stress et atténuer les acouphènes ?

La gestion du stress peut être une étape cruciale dans le traitement des acouphènes.

Voici quelques stratégies qui peuvent être utiles :

a) Pratiquer des activités relaxantes :

Des techniques de relaxation comme la méditation, la respiration profonde, le yoga ou le tai-chi aident à réduire le stress et à apaiser les acouphènes.

b) Se livrer à une activité physique :

L’exercice régulier est bénéfique pour la gestion du stress. Il aide à libérer des endorphines, les hormones du bien-être, qui peuvent améliorer l’humeur et réduire l’anxiété liée aux acouphènes.

c) Suivre une thérapie comportementale et cognitive(TCC) :

Les thérapies comportementales et cognitives sont des traitements psychologiques initialement indiquées dans le traitement de la dépression et de l’anxiété. Cette thérapie s’utilise pour diminuer les symptômes dépressifs associés aux acouphènes et améliorer la qualité de vie des patient-e-s qui en souffrent. 

d) Consulter un (e) psychologue :

Suivre une psychothérapie aide à comprendre l’intensité et la fréquence de la réaction au stress. De plus, parler de ses sentiments et de ses préoccupations, exprimer ses émotions avec un-e thérapeute ou un groupe de soutien peut être utile pour réduire le stress lié aux acouphènes.

e) Programmer des séances d’hypnose, d’acupuncture ou de sophrologie :

Ces thérapies complémentaires aident à prévenir et gérer le stress. En sophrologie, vous apprendrez des techniques anti-stress pour diminuer l’angoisse, la fatigue, la nervosité afin de retrouver une meilleure qualité de vie au quotidien. En tant référente du Pôle sophrologie et acouphènes, j’utilise un  protocole spécifiquement adapté aux acouphènes qui se concentre autour de 4 axes.

Les 4 composantes du protocole acouphènes

En conclusion, les acouphènes peuvent être extrêmement dérangeants, voire invalidants et affecter la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Nous avons vu que le stress peut influer sur les acouphènes, les rendant plus intenses et plus perceptibles. En prenant des mesures pour gérer le stress, vous pouvez reprendre la main sur vos acouphènes.

En complément d’un suivi médical, la sophrologie spécialisée permet d’accélérer le processus d’apprentissage de la gestion du symptôme et mieux vivre au quotidien.

L’idéal est de prévenir l’apparition des acouphènes. En tant que partenaire de la JNA, vous pouvez me contacter pour obtenir des informations à ce sujet ou votre médecin traitant.

Sources : 1 : https://www.hear-it.org/fr/Acouphene-et-stress ;  2 :https://www.pharmaciengiphar.com/

 

Articles connexes

Les bienfaits des câlins sur la santé

Les bienfaits des câlins sur la santé

Les 4 bienfaits des câlins sur la santé Les câlins, bien plus qu'une simple démonstration d'affection, ont des effets bénéfiques notables sur la santé physique et mentale. C'est scientifiquement prouvé 😊. En effet, depuis les années 60, de nombreuses études ont...